Espace utilisateur
Destination

Thaïlande : voir des éléphants de façon éthique

Camille

La Thaïlande est un vaste pays où l’on peut pratiquer des activités totalement différentes. Entre les grandes villes comme Bangkok et les lieux perdus en pleine nature sauvage, votre voyage peut être totalement différent de celui d’un autre voyageur. Ce que vous ferez et découvrirez dépendra de vos envies, du temps de votre voyage ou encore de votre philosophie. Approcher des éléphants d’Asie, voilà une envie que beaucoup de voyageurs partagent. Oui mais à quel prix ? Et bien pas n’importe lequel !

La réalité sur les balades à dos d’éléphants

Si vous voyagez en Thaïlande, vous verrez qu’il est très facilement possible de faire une excursion à dos d’éléphants pour rencontrer ses géants de la nature. Si ça peut faire rêver et être tendance, la réalité derrière cette attraction est tout autre.

Il faut savoir que l’éléphant est un animal qui éprouve beaucoup d’émotions et qui vit sa vie entière avec sa famille. Lorsque les éléphanteaux sont domestiqués et arrachés à leur famille, un très grand nombre d’éléphants sont tués pour protéger l’éléphanteau de la capture. Pour les éléphants nés en captivité, ils sont souvent séparés de leur mère très tôt pour être utilisés et ne survivent pas toujours. S’ils réussissent à survivre à cette séparation, ils sont domestiqués et conditionnés à obéir au doigt et à l'œil aux dresseurs d’éléphants à l’aide d’un bull-hook. Ce pic pointu leur sert à diriger l’éléphant et à l’obliger à marcher, tourner à droite ou encore se retourner, sous la pression de cet objet que l’éléphant associe à la crainte. Cette pratique, très douloureuse pour l'animal, est souvent utilisée par les dresseurs lors des balades à dos d’éléphants. De plus, sachez que le dos est la partie la plus fragile du corps de l’éléphant. Comme il n’est pas fait pour supporter un tel poids, certains éléphants succombent sous le poids et la chaleur pendant les balades.

En conclusion, nous vous conseillons vraiment d’éviter cette activité même si le centre touristique vous dit qu' ici les animaux ne sont pas maltraités, c’est dans la plupart des cas faux.

Les sanctuaires éthiques

Heureusement, il existe des alternatives respectueuses pour rencontrer cet animal sacré d’Asie. Le mieux est bien évidemment de voir l’animal dans son état sauvage mais sachez que dans les sanctuaires éthiques, les éléphants ont été sauvés de la maltraitance ou du travail forcé, ce ne sont pas des éléphants capturés.

Dans un sanctuaire éthique, vous ne verrez jamais un humain sur le dos d’un éléphant ni même un éléphant avec une armature. Vous pourrez vous approcher des éléphants après qu’ils se soient familiarisés avec vous en les nourrissant ou leur donnant un bain. Ces activités ne sont pas néfastes pour la santé de l’animal. Les éléphants ressentent beaucoup d'émotions donc vous verrez tout de suite si l’animal est heureux. Ils sont très joueurs et adorent jouer dans l’eau ou dans la boue mais ils restent néanmoins des animaux sauvages. Lors de votre rencontre avec un éléphant, il faut donc adopter un comportement calme et prudent pour ne pas le stresser.

Pour différencier les “vrais” sanctuaires des sanctuaires touristiques, sachez qu’un bon sanctuaire régulera le nombre de visiteurs pour le bien-être et le respect de l’éléphant. De plus, vous verrez que les éléphants ne sont pas forcés de rester dans le bain ou de jouer avec vous. Si un éléphant en a marre, les mahouts le laisseront partir même si vous êtes encore là. Cette action est très importante puisqu’elle montre la liberté de l’éléphant et le respect de ses envies comme l’on respecterait de la même sorte un être humain.

Pour trouver un sanctuaire éthique et respectueux, sachez qu’ils sont souvent localisés dans un endroit plus naturel pour laisser un espace de liberté aux éléphants et afin qu’ils ne soient pas effrayés par le bruit de la ville.

Voir des éléphants à l’état sauvage

Si ce qui vous tient vraiment à cœur c’est de voir des éléphants de vos yeux, vous pouvez directement les rencontrer dans leur environnement naturel. Cependant, vous ne pourrez pas interagir avec eux et vous n’êtes pas sûr à 100% de les voir. En Thaïlande, il existe de nombreuses expéditions dans les parcs nationaux avec des guides pour partir loin des sentiers battus et observer des éléphants et autres animaux de la région à l’état sauvage.

Nous vous recommandons 3 parcs éthiques pour vivre cette expérience dans le respect de l’animal. Le premier parc naturel est Khao Sok, situé au sud de la Thaïlande, dans la province de Surat. Il propose un concept de resort avec restaurant donc vous pourrez y séjourner pour faire vos excursions la journée et dormir dans une maison dans les arbres la nuit. Plusieurs excursions sont proposées, la découverte du parc en canoë, des randonnées dans la jungle, des rencontres avec les éléphants et même des safaris nocturnes.

Le second est le parc national de Khao Yai, situé à proximité de Bangkok. Ce parc propose 2 types d’excursions, une randonnée à la demi-journée ou à la journée. La visite se fait en petit groupe et le guide vous emmènera à la rencontre de la faune de Khao Yai pour croiser des gibbons, des éléphants sauvages ou encore des reptiles parmi les 800 espèces abritées dans le parc.

Le troisième parc de notre liste est Khao Sam Roi Yot dans la province de Prachuap Kirikhan. Cet endroit a d’ailleurs été déclaré le premier parc national marin de Thaïlande, en 1966. Son nom, Khao Sam Roi Yot signifie "montagne aux 300 sommets". Dans ce parc vous pourrez pratiquer de nombreuses activités. Il a l’avantage d’être en bord de mer, vous pourrez donc vous détendre sur la plage de Laem Sala puis aller manger un plat de fruits de mer. Pour les amateurs de randonnées, direction la traversée des marais salants pour découvrir l’élevage des huîtres et des crevettes en Thaïlande, une expérience à vivre. Vous pourrez également partir en randonnée d’aventure spéléologique en visitant la grotte de Phraya Nakhon. Dans ce parc, la faune est vraiment diversifiée. Vous pourrez voir des oiseaux, des geckos, des éléphants et même des dauphins d’Irrawaddy si la chance vous sourit.

Le principe de ces parcs nationaux est bien sûr que tous les animaux sont en liberté, rien ne vous garantit donc de les croiser alors ouvrez bien les yeux. 

En conclusion, ne pratiquez pas de balade à dos d’éléphant si vous voyagez en Thaïlande. L'expérience que vous pourrez vivre dans un sanctuaire sera beaucoup plus enrichissante et authentique. Vous garderez des souvenirs inoubliables de vos interactions avec ces adorables géants. Même si cela représente encore un business touristique ne valant pas l’observation des éléphants en milieu sauvage, c’est une bonne alternative aux balades à dos d’éléphants qui ne respectent pas du tout la condition de l’animal.