Pratique en voyage

Comment faire des rencontres en voyage ?

Cindy, notre rédactrice globetrotteur éco-citoyenne
Cindy

Ce n'est pas toujours facile de voyager seul. Parfois parler, faire des rencontres peut aussi être une expérience sympa alors voici quelques conseils qui t'aideront peut-être.

Bien sûr, si tu veux faire des rencontres en voyage et que tu es en mode connexion H24, il existe tout un tas d’applis dont tu as certainement déjà entendu parler mais dont nous ne te ferons pas l’éloge aujourd’hui.

Ici, nous allons te parler de rencontres in real life* ! Parce que, honnêtement, as-tu vraiment envie de prendre le risque d’un rendez-vous au fin fond de Bangkok, avec quelqu’un dont tu auras vaguement vu deux-trois photos sur un profil (peut-être) bidon ?

Personnellement, non merci !

De plus, les conseils que tu trouveras dans cet article sont aussi bien valables pour le voyageur solo rêvant de rencontrer l’âme sœur, que pour les globetrotteurs désireux de se lier d’amitié avec la population locale. 

* vraie vie.

Voici donc quelques conseils qui pourraient te permettre de faire des rencontres sympas (et plus si affinité, mais pas que !) lorsque tu voyages au fin fond du monde.

1) Apprendre quelques mots dans la langue du pays où tu te rends

Dire « bonjour », « merci », ou encore baragouiner quelques mots lorsqu’on commande un plat au resto fait toujours bonne impression. (Bon, j’avoue, tu risques de te retrouver avec un plat étrange, mais c’est ça aussi, partir à l’aventure, non ?)

2) Se familiariser avec les coutumes et les habitudes du pays

Savais-tu par exemple qu’au Japon, il est impoli de se moucher en public ? Cela veut dire que si tu croises un bel Azumaotoko ou une belle Kyoonna au milieu du carrefour de Shibuya, en hiver, et que tu as la goutte au nez, mieux vaut renifler bruyamment que sortir ton mouchoir… Te voilà prévenu !

3) Garder le sourire et la positive attitude*

Lorsqu’on envoie des énergies positives, elles ont généralement un effet boomerang. Cela fait du bien aux personnes qui nous entourent et les incite à venir vers nous.

* Attitude positive

Femme avec une tranche de pastèque qui forme un énorme sourire - Photo by Caju Gomes on Unsplash

4) Faire du couchsurfing ou loger chez l’habitant

Nous t’en parlions dans l’article relatant les bons plans pour réduire ses frais lorsque l’on est globetrotteur. Encore une fois, le couchsurfing semble une solution idéale et positive à bien des égards !

5) Se connecter à l’application Travello

Oui, oui, je sais, dans l’introduction, nous te parlions de certaines applications à (peut-être) éviter… Celle-ci est d’un tout autre style. Travello te permettra de découvrir les voyageurs qui sont dans le coin, poster tes photos de voyage, discuter avec les autres globetrotteurs, joindre des groupes en fonction de tes centres d’intérêt et te proposera même des Meetups (on t’en parle juste après).

Femme allongée sur un sofa - Photo by Benjamin Combs on Unsplash

6) Trouver des activités via Meetup

Cette plateforme propose de nombreuses activités en tout genre, classées par thèmes, par centres d’intérêts, sous forme de groupes de personnes. Les Meetups Yoga, musées, rando, jeux de société… Il y en a pour tous les goûts !

7) S’inscrire à une activité locale ou se rendre à un événement typique

Rends-toi à l’office du tourisme pour t’informer sur les activités proposées. Festivals, défilés, bars typiques… Si tu souhaites faire la connaissance des locaux, évite les endroits hyper touristiques et pars à la découverte des traditions locales.

3 femmes pratiquent le YOGA en pleine forêt - Photo by Thao Le Hoang on Unsplash

8) Se rendre dans un espace de coworking

Et pourquoi pas ??

Quelques mails à envoyer pour le boulot ?

Un petit article à rédiger ? Trouve un espace de coworking et fais la connaissance des autres « branchés ».

9) Ne pas avoir un planning trop serré

Il peut être bienvenu de pouvoir adapter ton programme en fonction d’éventuelles rencontres ou de ton ressenti par rapport au lieu où tu te trouves. Il serait quand même dommage de devoir quitter New York la veille du 4 juillet !

Plusieurs personnes détendues travaillant dans un espace de coworking - Photo by Helena Lopes on Unsplash

10) Ou, au contraire… Participer à un voyage organisé.

Il y a évidemment du pour et du contre. Le voyage organisé ne permet généralement pas une liberté d’horaire ou de planification. Mais pour certaines destinations, ce genre de voyage permet de se laisser guider et de profiter du pays. Et… tu seras bien obligé d’engager la conversation avec les autres participants si tu ne veux pas passer pour l’ermite de service !

11) Repousser ses limites

Ose des choses que tu ne ferais pas habituellement. Rends-toi dans un resto spécialisé dans les insectes et fais un concours avec tes voisins de table pour voir qui mangera le plat le plus horrible ! Et imagine, si tu le fais sur l’île de Koh Lanta, l’expérience n’en sera que plus unique ! (Bon, ok, sauf que toi, tu ne gagneras pas de « confort » si tu manges des choses innommables…)

Ou encore, grimpe au sommet du Harbor Bridge alors que tu crains le vide ! (Et n’oublie pas de t’agripper au/ ou à la guide, surtout s’il / elle est canon…)

Le Harbour Bridge et l'Opéra de Sidney - Photo by Holger Link on Unsplash

Après tout, c’est les vacances, lâche-toi !

Et toi ? Comment engages-tu la conversation à l'étranger pour te faire des ami·e·s ?

Dis-nous le vite sur notre groupe !

Ici, on t'explique pourquoi voyager rend heureux !